mardi 12 juin 2012

La curcumine (en gellule) partie active du curcuma - Bloque l'absorbsion du glutamate, héhé


Le curcuma (site Planticinal)

Noms botaniques : Curcuma longa
Historique :
En sanscrit, le curcuma se nomme haridra. C'est un des principaux ingrédients du curry. En Asie, on a depuis longtemps découvert qu'ajouté aux aliments, le rhizome réduit en poudre permettait d'en conserver la fraîcheur, la saveur et la valeur nutritive. Ainsi, le curcuma jouait un rôle primordial comme additif alimentaire. Son nom chinois, Jianghuang, signifie « gingembre jaune », une allusion au fait qu'il est de la même famille botanique que le gingembre et à la remarquable couleur de son rhizome qu'on a utilisé comme colorant et teinture.
En médecine ayurvédique (médecine traditionnelle de l'Inde), de même que dans les médecines traditionnelles de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l'Indonésie, le curcuma est considéré comme un tonique du système digestif et un remède contre les troubles de la digestion.
Au cours des dernières décennies, on a isolé dans les rhizomes du curcuma des substances auxquelles on a donné le nom de curcuminoïdes. Il s'agit d'antioxydants très puissants, ce qui pourrait expliquer un certain nombre des indications médicinales traditionnelles de cette plante, notamment pour le traitement de divers troubles inflammatoires : soulagement des douleurs arthritiques, rhumatismales ou menstruelles, traitement de diverses inflammations cutanées ou ophtalmologiques, etc.
Indications :
-Aide à réduire l'inflammation
-Aide à traiter les troubles digestifs
-Aide à soulager l'arthrite rhumatoïde, les troubles menstruels.
Posologie :
1 à 2 gélules 3 fois par jour
Recherches :
Curcuma et bromélaine. Les résultats d'essais sur des animaux ont démontré que les curcuminoïdes n'étaient pas entièrement absorbés par l'organisme, le taux d'absorption variant de 15 % à 60 %. Pour cette raison, des fabricants associent de la bromélaine à la curcumine, car cette enzyme digestive peut améliorer l'absorption de plusieurs substances. La pipérine, l'ingrédient piquant du poivre, améliore également l'absorption des curcuminoïdes, tant chez les animaux que chez les humains.
Contre-indications :
Obstructions et calculs biliaires. Si une lésion ou un calcul obstrue les voies biliaires, il est impératif de consulter un médecin avant d'entreprendre un traitement au curcuma.
Ulcères gastriques. En effet, un essai mené sur des rats a démontré que les curcuminoïdes pouvaient avoir, à hautes doses, un effet irritant sur l'estomac.
Grossesse. Bien qu'on ne signale aucun cas d'effet indésirable lié à la consommation de curcuma ou de curcuminoïdes durant la grossesse, certains auteurs estiment qu'en raison de son emploi traditionnel pour traiter l'aménorrhée (absence de menstruations), les femmes enceintes devraient éviter de prendre de fortes doses de curcuma ou de curcuminoïdes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Sinon, A voir et avoir absolument !!!  ;-)    http://www.eau-papillon.be/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez testé? Votre avis m'intéresse.