vendredi 22 juin 2012

Immenses vertus du lait d'amandes !!



Bon, je vous préviens, moi je le fais "maison" - avec machine "à laits végétaux" (130eur) : c'est vite fait, très rapidement amorti vu les coûts exhorbitants pratiqués en mag bio ou autres - paaâas bien...

REMARQUE PERSO - FAITES VOS RECHERCHES! - MOI JE NE TOUCHE PLUS AU SOJA !!!!!

----------------------------

Source : Wikipedia

Au Moyen Âge, la composition du lait d’amande, en tant que noix qui est la graine du fruit d’une plante, le
rendait particulièrement propre à la consommation pendant le carême. Le lait d’amande a également constitué un aliment de base dans la cuisine médiévale du monde chrétien et musulman, car le lait de vache, qui ne se conservait pas longtemps sans se gâter, était habituellement immédiatement transformé en beurre ou en fromage. Il était consommé sur une zone qui s’étend de la péninsule Ibérique à l’Asie.
Taillevent, dans son livre de recettes le Viandier, datant du XIVe siècle, donne une recette de lait d’amande
et recommande son utilisation comme substitut au lait d’origine animale pendant les jours de jeûne.
Rayonnement [modifier]
Il existe de nombreuses variantes du lait d’amande dans les différents pays de la cuisine méditerranéenne.
En Italie, c’est une boisson typiquement sicilienne, ainsi qu’en Calabre, en Campanie et dans la région des
Pouilles qui l’a placé dans la liste des produits traditionnels de la cuisine italienne. Cette boisson rafraîchissante, dont la production est très ancienne et remonte aux monastères, est servie très fraiche en
été. Le lait d’amandes entre, de plus, dans la préparation d’autres boissons, comme le café glacé. Il est
également connu dans la cuisine espagnole où il entre dans de nombreuses recettes, comme la soupe à l’ail. Dans la cuisine majorquine, le lait d’amande amande est fait en sorbet, et entre dans le traditionnel gâteau aux amandes. À Noël, Madrid voit la consommation habituelle de la soupe d’amandes. À Taïwan, avant l’arrivée des Chinois du continent après la guerre civile chinoise, le lait d’amande était encore pluscommun que le lait de soja.

Le lait d’amande ordinaire, non sucré peut remplacer le lait d’origine animale dans la plupart des recettes.
Les laits d’amandes commerciaux peuvent être aromatisés au chocolat ou à la vanille, être sucrés ou non.
Ils sont souvent enrichis en vitamines. Il peut également être fabriqué à domicile en passant des amandes
en poudre avec de l’eau dans un mixeur. De la vanille ou des édulcorants peuvent alors être ajoutés. Il faut
toutefois prendre garde à ne pas utiliser d’amandes amères, car l’association des amandes amères et de l’eau produit du cyanure.


Le lait d’amande est promu comme une alternative au lait de vache notamment parce que :
* il ne contient pas de caséine ;
* il est sans danger pour les personnes intolérantes au lactose ou allergiques au lait.
Contrairement au lait d’origine animale, le lait d’amande ne contient pas de cholestérol ou de lactose. Il
contient beaucoup moins d’acides gras saturés que le lait de vache.
Le lait d’amande est également strictement végétalien. Il est également recommandé comme alternative au
lait de soja pour ceux qui ont des allergies au soja, ou qui souhaitent éviter cet oléagineux en raison de ses
propriétés oestrogéniques ou de son contenu en hexane.
-----------------------

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/aliments/articles/15319-lait-vegetal.htm

Lait de soja, d'amandes… Découvrez leurs bienfaits :
Les laits végétaux représentent une alternative aux laits d'origine animale. Lait de soja, d'avoine, de riz, de
noisette, d'orge, d'amande…Quelles sont leurs différentes qualités nutritionnelles ? Lesquels choisir pour quels besoins ? Pour le savoir, nous avons interrogé Anne Brunner, auteur de "Laits et yaourts végétaux
faits maison".

Chaque lait végétal a des propriétés et des qualités différentes qu'il convient de connaître afin de faire le bon choix de consommation. Le choix est en effet très vaste, surtout si vous faites des laits végétaux vous-même !
Des laits végétaux avec des qualités nutritionnelles différentes.

Pour commencer, il faut savoir que l'appellation lait végétal est trompeuse… En effet, ces "laits" ne sont pas de boissons laitières mais des mélanges d'eau et de céréales. En somme, il serait plus exacte de parler de boissons végétales plutôt que de lait. En fait, les laits végétaux peuvent être élaborés à base de céréales (avoine, riz, blé…) d'oléagineux (amande, noisette, noix…) ou de légumineuses (soja, arachide…). Leurs avantages ? Ils sont exempts de cholestérol, de lactose et de caséine, riches en vitamines (A, B, C et E), sels minéraux (calcium, potassium, magnésium, phosphore…) et pleins de bons acides gras (lipides insaturés).
Ils sont donc intéressants pour ceux qui sont allergiques ou intolérants au lait de vache et pour ceux qui ont
du cholestérol. Ils ont ensuite des propriétés nutritionnelles différentes :

* Le lait de soja, le plus connu, est le lait végétal le plus riche en calcium et en protéines.
* Le lait d'amande, lui, est nutritif et antiseptique pour les intestins, il contient des vitamines A, B et E, du
calcium, du fer et du magnésium en grande quantité et des fibres.
* Le lait de noisette se caractérise par sa richesse en fer, calcium et magnésium et en acides gras monoinsaturés (protection des maladies cardio-vasculaires).
* Le lait de riz est le lait de céréale le plus doux et le plus digeste. Il apporte du silicium, constituant
essentiel des os et cartilages, qui permet la bonne fixation du calcium et du magnésium.
* Le lait de châtaigne est reminéralisant, naturellement riche en sucre et très digeste. C'est un bon produit
pour ceux qui souffrent d'acidité gastrique, la châtaigne ayant la propriété d'alcaliniser l'organisme.
Ce qu'il faut retenir ? Alternez les laits végétaux que vous trouvez dans le commerce afin de diversifier votre
apport nutritionnel. Si vous les faites maison, le choix est encore plus vaste : à vous les laits de millet, quinoa, orge, pois chiche… !

Laits végétaux : comment les utiliser ?

Choisissez vos laits végétaux selon l'usage que vous voulez en faire. Lequel boire ? "Les laits végétaux ont
des goûts différents, il va peut-être falloir que vous en goûtiez plusieurs pour trouver celui qui vous convient
comme boisson" indique Anne Brunner, auteur de plusieurs livres de cuisine et bloggeuse culinaire. "Pour
moi, le meilleur est le lait de riz thaï, plus parfumé que le lait de riz" ajoute-t-elle. Anne Brunner conseille de
tester aussi le lait d'amande et le lait d'avoine, plus discret, tous deux bons au goût.
Vous pouvez aussi choisir des laits végétaux sucrés et vanillés pour le petit-déjeuner. Pour cuisiner, le lait de soja est idéal, "il se comporte presque comme le lait de vache en cuisine" explique Anne Brunner. "C'est vrai également pour les laits les plus gras, comme celui d'amande" précise-t-elle.
En fait, le lait de soja peut être utilisé à la place du lait de vache dans tous les plats. C'est également le seul
à pouvoir être utilisé pour faire des yaourts. "Le lait d'amande, lui, est facile à utiliser dans les galettes sucrées ou salées, gratins, purées et gâteaux" indique notre auteur culinaire. Rien ne vous empêche d'utiliser du lait de riz pour faire des crêpes mais elles seront plus cassantes ! Mettez-le plutôt dans les crèmes et flans. "Quant au lait d'avoine, il est idéal dans les entremets et smoothie, tout comme dans les soupes, celle de potiron en particulier" indique Anne Brunner. Enfin, "le lait de noisette a un goût plus marqué que le lait d'amande, il donne saveur et onctuosité à vos plats" ajoute-t-elle.

Laits végétaux : les faire soi-même:

Le vrai plus avec les laits végétaux, c'est qu'il est tout à fait possible de les faire à la maison… à condition
de prendre du temps ! En plus, cela vous reviendra moins cher que de les acheter dans le commerce si
vous en faites des quantités suffisantes. La technique ? Elle se fait en trois temps : broyage des céréales,
oléagineux ou légumineuses - vous pouvez aussi utiliser directement de la farine en poudre plutôt que des
grains- ajout d'eau puis filtrage.

Pour la réalisation de certains laits, s'ajoute une étape cuisson.

* Pour 250 ml de lait d'amande, il vous faudra 50 g d'amandes.(Remarque de Lenny : avec ma  machine - le S...lla - je fais 1L avec 50 amandes !!)

Faites-les tremper quelques heures, enlevez la peau et mixez-les dans un blender avec deux verres d'eau. Filtrez ensuite le résultat à l'aide d'une passoire à maille très fine ou d'une étamine à confiture.
* Pour réaliser 2 litres de lait de soja, achetez 250 g de graines de soja jaune dépelliculées. Faites-les
tremper une journée entière, en le rinçant plusieurs fois. Mixez-les avec un demi-litre d'eau, puis faites cuire
le mélange avec un litre et demi d'eau supplémentaire, pendant 30 mn, à 70°C. Filtrez le résultat. Bon à
savoir : vous pouvez garder les résidus du filtrage et les mettre dans des gâteaux et galettes.
Conservez vos laits végétaux au frais, dans un bocal hermétique. La durée de conservation est la même
que celle d'un pack de lait entamé. Si vous voulez faire du lait d'amande de façon très rapide en petite
quantité, Anne Brunner vous conseille d'acheter un pot de purée d'amandes blanches (en vente dans les
magasins bio) et de diluer de façon progressive une cuillère à soupe de purée dans de l'eau afin d'obtenir du lait.

Une fois la technique acquise, vous pourrez faire des laits végétaux plus originaux !
Idées de recettes à base de laits végétaux
Recette à base de lait de riz
Smoothie pommes groseilles
Recette à faire avec un lait végétal au choix
Petites crèmes aux oeufs et à la menthe
Recette à base de lait de soja
Clafoutis à la courge butternut
Anne-Sophie Glover-Bondeau, le 18 novembre 2011
Source :
Découvrez les laits végétaux
De Chantal et Lionel Clergeaud
Editions Trois Spirales (janvier 2002)
Prix : environ 8 €
Laits et yaourts végétaux faits maison
d'Anne Brunner
Editions La plage
105 pages
12,90 euros
Le blog d'Anne Brunner
---------------------


http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=amande_nu
Nom commun : amande.
Noms scientifiques : Prunus amygdalus var. dulcis (amande douce).
Prunus amygdalus var. amara (amande amère).
Famille : rosacées.

POURQUOI METTRE LES AMANDES AU MENU?

* Quelques amandes constituent une collation extraordinairement revigorante et enrayent rapidement la
sensation de faim.
* Effilées et dorées au beurre, elles agrémentent non seulement le poisson, mais aussi le poulet, les
légumes, les pâtes...
* Parmi toutes les collations sucrées, celle à l’amande sera une des plus nutritives (et savoureuses).
* Il est maintenant reconnu qu’elles peuvent aider à réduire les taux de « mauvais » cholestérol.
* Elles sont excellentes pour la santé des os, grâce notamment à leur forte teneur en minéraux.

On accorde une grande importance à l’amande pour son contenu élevé en phytostérols, en acides gras
monoinsaturés, en protéines végétales, en fibres solubles, en vitamines et en minéraux. D’ailleurs, la Food
and Drug Administration (FDA) des États-Unis permet depuis 2003 d’inscrire sur les étiquettes de produits
alimentaires l’allégation suivante concernant les noix : « Des évidences laissent croire, mais ne prouvent pas, que la consommation d’une once et demie par jour de la plupart des noix, dans un régime alimentaire faible en gras saturés et en cholestérol, peut réduire le risque de maladies coronariennes1 ». Bien que les données scientifiques abondent quant aux effets bénéfiques reliés à la consommation d’amande, cette allégation n’est cependant pas permise au Canada.

Principes actifs et propriétés:

Plusieurs études épidémiologiques et cliniques associent une consommation régulière de fruits à écale et
oléagineux à divers bienfaits pour la santé tels qu’un effet hypocholestérolémiant2, une diminution du risque de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2, une diminution du risque de calculs biliaires et d’ablation de la vésicule biliaire, et une diminution du risque de cancer du côlon chez la femme. La quantité de fruits à écale et oléagineux permettant d’obtenir ces bénéfices équivaut la plupart du temps à environ cinq portions d’une once (30 g) par semaine.
Plusieurs études cliniques ont démontré des effets de la consommation d’amandes sur la diminution
de la concentration de cholestérol sanguin, en particulier sur le cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol).
Selon des données épidémiologiques, une consommation quotidienne de 30 g de noix pourrait réduire de 45 % le risque de maladies cardiovasculaires, lorsque ces aliments remplacent des aliments riches en gras saturés. Ces bénéfices pourraient être attribuables au contenu élevé des fruits à écale et oléagineux en différentes composantes reconnues pour leur action hypocholestérolémiante comme les phytostérols, les acides gras monoinsaturés, les protéines végétales et les fibres solubles.

Phytostérols. Les amandes ont un contenu élevé en phytostérols. En effet, 30 g d’amandes (environ 25
amandes) renferment 34 mg de ces composés. Les phytostérols sont des constituants ayant une structure très similaire à celle du cholestérol retrouvé dans les produits d’origine animale. Cette ressemblance permet aux phytostérols d’entrer en compétition avec le cholestérol dans l’intestin et, par conséquence, de diminuer son absorption. De plus, une méta-analyse de 41 essais cliniques a démontré que la prise de 2 g/jour de phytostérols réduisait de 10 % le taux de cholestérol LDL et que cette réduction pouvait atteindre 20 % dans le cadre d’une diète faible en gras saturés et en cholestérol. Cette quantité de 2 g/jour est pratiquement impossible à atteindre seulement par l’alimentation, et Santé Canada ne permet pas pour le moment la commercialisation d’aliments enrichis en phytostérols. Toutefois, les phytostérols présents naturellement dans les aliments demeurent intéressants sur le plan de la santé cardiovasculaire.

Valeur nutritive des amandes : Attention au sel et au gras!

Plusieurs types d’amandes sont offertes sur le marché et diffèrent quant à leurs valeurs nutritives respectives. Ainsi, les amandes rôties à l’huile sont plus riches en matières grasses que les amandes rôties à sec ou séchées. Ces dernières sont donc à privilégier. Les amandes salées contiennent également près de 70 fois plus de sodium que les amandes non salées, de là l’importance de consulter la liste des ingrédients. Une solution santé et délicieuse consiste à se procurer des amandes crues non blanchies et à les faire rôtir soi-même au four à 175 °C (350 °F) durant 10 minutes.
Acides gras insaturés. Plus de la moitié des lipides contenus dans l’amande sont des gras monoinsaturés,
plus particulièrement l’acide oléique que l’on retrouve également dans l’huile d’olive et de canola. Une
étude effectuée auprès de plus de 80 000 femmes suivies durant une période de 14 ans a révélé que la
consommation d’acides gras monoinsaturés était reliée à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires. De plus, une méta-analyse portant sur 27 essais cliniques publiés entre 1970 et 1991
illustre une augmentation du cholestérol-HDL (« bon » cholestérol) lorsque les glucides sont en partie
remplacés par des gras monoinsaturés dans l’alimentation, tandis que cette substitution ne modifie pas le taux de cholestérol LDL.
Fibres. L’amande renferme une grande proportion de fibres dont 80 % sont insolubles et 20 % sont
solubles. Les fibres aident à normaliser le transit intestinal en plus d’entraîner plus rapidement un effet
rassasiant17. Plusieurs études ont démontré qu’une alimentation riche en fibres serait associée à un risque
plus faible de cancer du côlon. Malgré que l’effet préventif ait été démontré, le rôle des fibres dans le
traitement du cancer demeure controversé. Par ailleurs, les fibres solubles favorisent l’excrétion fécale du cholestérol, ce qui entraîne une réduction du taux de cholestérol sanguin. Une alimentation riche en fibres solubles peut également contribuer à normaliser les taux sanguins de glucose et d'insuline, ce qui peut aider au traitement des maladies cardiovasculaires et du diabète de type 2.

Les amandes sont riches en protéines. Ces dernières sont de bonne qualité, mais incomplètes par rapport aux protéines animales. En effet, les protéines végétales diffèrent des protéines animales par leur composition en acides aminés. Elles ont généralement un contenu plus élevé en arginine, mais plus faible en lysine, un acide aminé considéré comme essentiel à l’organisme. Une étude chez l’animal a démontré que l’arginine avait un effet cardioprotecteur en diminuant le taux de cholestérol sanguin.
Antioxydants. Les amandes ont un contenu élevé en antioxydants, des composés qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres dans le corps. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Parmi ceux-ci, la vitamine E8 (aussi nommée « alpha-tocophérol »), un puissant antioxydant, aurait des effets protecteurs contre les maladies cardiovasculaires, le diabète, l'hypertension et le déclin cognitif. Les squalènes, des précurseurs des phytostérols, se trouvent aussi dans les amandes. Plusieurs études indiquent que ces composés auraient des effets antioxydants et anticancérigènes en empêchant la croissance tumorale et en inactivant maintes substances carcinogènes. Finalement, la peau des amandes contient des composés phénoliques qui, selon une étude in vitro, auraient des propriétés anti-inflammatoires et anticancérigènes. Toutefois, des études supplémentaires devront être effectuées avant de conclure à leurs effets sur l’humain.

Récemment, une nouvelle approche nutritionnelle a été proposée pour réduire le taux de cholestérol
sanguin : la diète Portfolio . Cette diète combine quatre constituants alimentaires reconnus pour leurs effets
bénéfiques sur le taux de cholestérol total, soit les fibres solubles (avoine, aubergine, combo), la protéine
de soya, les phytostérols (margarine enrichie) et les amandes. Les chercheurs ont étudié l’effet de cette
diète chez 34 sujets présentant un taux sanguin de cholestérol élevé. L’adhérence à cette diète pendant
une période de quatre semaines a entraîné une diminution du taux de cholestérol LDL (« mauvais » cholestérol) d’environ 30 %, comparativement à 8,5 % pour la diète témoin faible en gras, et ce, sans
affecter le taux de cholestérol HDL (« bon » cholestérol) ni de triglycérides30. De plus, la diète Portfolio a
diminué le taux de cholestérol sanguin de façon similaire à un médicament conçu à cet effet (statine). Les
quatre composantes de cette diète posséderaient des mécanismes complémentaires, chacun agissant d'une façon différente, ce qui engendre un effet complémentaire sur la diminution du taux de cholestérol
LDL.

Autres propriétés
L’amande est-elle antioxydante?
Fortement : L’amande a un indice TAC de 1 603 μmol/portion de 36 g.
L’amande est-elle acidifiante?
Donnée non disponible.
L’amande a-t-elle une charge glycémique élevée?
Donnée non disponible.
Nutriments les plus importants
Voir la signification des symboles de classification des sources des nutriments
Excellente source Magnésium. L’amande et le beurre d’amande nature sont d’excellentes sources de
magnésium pour la femme et de bonnes sources pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.

Excellente source Manganèse. L’amande et le beurre d’amande nature sont d’excellentes sources de
manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de
différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les
radicaux libres.
Excellente source Cuivre. L’amande est une excellente source de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.
Excellente source Vitamine B2. L’amande est une excellente source de vitamine B2 pour la femme et une
bonne source pour l’homme, leurs besoins étant différents. Le beurre d’amande nature est une bonne source de vitamine B2 pour la femme et une source pour l’homme. La vitamine B2 est aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.
Excellente source Vitamine E. L’amande est une excellente source de vitamine E. Antioxydant majeur, cette
vitamine protège la membrane qui entoure les cellules du corps, en particulier les globules rouges et les globules blancs (cellules du système immunitaire).
Bonne source Phosphore. L’amande est une bonne source de phosphore (voir notre fiche Palmarès des
nutriments Phosphore). Le phosphore constitue le deuxième minéral le plus abondant de l’organisme
après le calcium. Il joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents.
De plus, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus et aide à maintenir à la
normale le pH du sang. Finalement, le phosphore est l’un des constituants des membranes cellulaires.
Bonne source Fer. L’amande et le beurre d’amande nature sont de bonnes sources de fer pour l’homme et
des sources pour la femme, leurs besoins étant différents. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs (messagers
dans l’influx nerveux).

Bonne source Zinc. L’amande est une bonne source de zinc pour la femme et une source pour l’homme,
leurs besoins étant différents. Le beurre d’amande nature en est une source. Le zinc participe notamment
aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation
des plaies et au développement du foetus. Il interagit également avec les hormones sexuelles et thyroïdiennes. Dans le pancréas, il participe à la synthèse (fabrication), à la mise en réserve et à la libération de l’insuline

L’amande est une source de calcium. Le calcium est de loin le minéral le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposé dans les os, dont il fait partie intégrante. Il contribue à la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles (dont le coeur).

L’amande et le beurre d’amande nature sont des sources de potassium. Dans l’organisme, il sert à équilibrer le pH du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion. De plus, il facilite la contraction des muscles, incluant le coeur, et participe à la transmission de l’influx nerveux.

L’amande est une source de vitamine B1. Appelée aussi thiamine, cette vitamine fait partie d'un coenzyme nécessaire à la production d'énergie principalement à partir des glucides que nous ingérons. Elle participe aussi à la transmission de l'influx nerveux et favorise une croissance normale.
L’amande est une source de vitamine B3. Appelée aussi niacine, cette vitamine participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d'énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l'alcool que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

Le beurre d’amande nature est une source de folate. Le folate (vitamine B9) participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du foetus.


Que vaut une « portion » d’amandes?
Volume/poids
Amandes déshydratées non blanchies, 36 g (60 ml ou environ 28 à 30 amandes)

Calories : 208


Amande et prise de poids

De nombreuses personnes limitent leur consommation de fruits à écale et oléagineux par crainte que leur
teneur calorique élevée n’engendre une prise de poids. Plusieurs études épidémiologiques indiquent
qu’une consommation régulière de fruits à écale et oléagineux n’est pas associée, contrairement à ce que
plusieurs sont portés à croire, à une augmentation du poids corporel. En effet, certains composés
contenus dans les fruits à écale et oléagineux augmentent la satiété et le métabolisme corporel et rendent
incomplète l’absorption des lipides, ce qui résulte en une diminution de l’apport en énergie.

Précautions

Allergie aux fruits à écale et oléagineux. Selon l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA),
les noix (incluant l’ensemble des fruits à écale et oléagineux dont fait partie l’amande), figurent parmi les
aliments les plus fréquemment associés aux allergies. Les symptômes d’allergie aux fruits à écale et oléagineux peuvent être graves et aller jusqu’au choc anaphylactique. De plus, il est recommandé que les
personnes allergiques aux arachides évitent également de consommer d’autres fruits à écale et oléagineux
(dont l’amande), puisqu’ils sont souvent manipulées et distribuées par les mêmes entreprises qui manipulent et distribuent des arachides.

Calculs urinaires. Certaines personnes peuvent se voir recommander d’adopter une alimentation restreinte
en oxalates afin de prévenir les récidives de calculs rénaux ou urinaires (aussi appelés lithiases urinaires).
Les oxalates sont des composés que l’on trouve naturellement dans plusieurs aliments, dont les fruits à écale et oléagineux en général. Il est donc préférable que ces personnes évitent d’en consommer.

------

Ben voilà, ça me paraît génial, non?!

Lenny from le Royaume de Belgique

Vos impressions : lennyokk@gmail.com

***************************************************
Petite suite : laits végétaux et autres (brebis...)


Les laits végétaux

Sont une boisson non laitière à base d'ingrédients végétaux, une alternative au lait d'origine animale, ils pallient et évitent les intolérances alimentaires aux produits laitiers. Il existe divers laits végétaux : à base de soja, de riz, d'avoine, d'amandes, de noisettes, de noix, de châtaignes, parmi les plus connus mais aussi de quinoa, de sésame, de tournesol, de millet, de chanvre, de souchet, d'orge, de kamut, d'épeautre ou laits multi-céréales...
Le lait de soja, riche en protéines d'excellente qualité. Sa richesse en phyto-œstrogènes lui confère des propriétés intéressantes au moment de la ménopause. Enfin, ses fibres protègent le système cardiovasculaire et régulent le niveau du cholestérol sanguin. Contient du calcium (deux fois plus que dans le lait de vache), du potassium, du magnésium, du phosphore, des vitamines A, B1, B2, B3, B6, et E.
Attention toutefois car les phytoestrogènes ont des effets sur le développement et le fonctionnement neuroendocrinien et immunitaire.
Le lait d’avoine est très bon pour la santé et contient encore moins d’acides gras saturés que le lait de soja. Si certaines personnes n’aiment pas le goût particulier du lait de soja ou du lait de riz, le lait d’avoine est lui très bon au goût. C’est un lait léger, doux et au goût un peu sucré.
Le lait d’avoine a une haute teneur en fibres et notamment en bêta-glucane qui a des propriétés régulatrices sur la glycémie et sur le taux de cholestérol sanguin. Les protéines de l’avoine sont riches en tryptophane et participent à la production de sérotonine et mélatonine chez l’homme. Enfin, les lipides possèdent un taux important de galactolipides, qui pourraient avoir un effet bénéfique sur le système nerveux. Il contient du gluten.
Le lait d’amande est nutritif et antiseptique pour les intestins. Il contient des vitamines, B1, B2, B3 et E du calcium, du fer, du magnésium, phosphore, zinc et potassium riche en fibres dont 80 % sont insolubles et 20 % sont solubles.
Lait riche en protéines végétales avec un niveau d’acides animés plus élevé en arginine, mais plus faible en lysine, un acide aminé considéré comme essentiel à l’organisme. L’arginine a un effet cardioprotecteur en diminuant le taux de cholestérol sanguin.
Il ne contient pas de gluten.
Le lait de noisette : la noisette est reminéralisante. Plus encore que le lait d’amande. Il est très riche en calcium, fer, magnésium et en acides gras mono-insaturés (protection du système nerveux, protection des maladies cardio-vasculaires).
Ses matières grasses sont surtout mono insaturées et très riches en acide oléique et linoléique, remarquable, par son apport d’Acide folique, vitamine A et E.
Il ne contient pas de gluten.
Le lait d’épeautre : L’épeautre est une variété ancienne de blé qui a subit moins de croisement et qui est donc plus digeste. Ce lait contient des vitamines B, D, E (antioxydant), du calcium, du fer et du magnésium
Il contient du gluten.
Le lait de riz est le lait végétal le plus doux et le plus digeste. Il apporte de la silice constituant essentielle des os et cartilages, qui permet la bonne fixation du calcium et du magnésium. Certains laits de riz sont réalisés à bases de riz complets (à privilégier).
Il ne contient pas de gluten.
Le lait de quinoa est très riche en minéraux, fer, calcium, magnésium et acides gras essentiels.
Le quinoa a une teneur élevée en lysine, un acide aminé souvent manquant dans les produits céréaliers comme le blé et le maïs. Il a aussi un bon contenu en méthionine, en cystine, en arginine, en histidine et en isoleucine.
Il a un faible pourcentage de prolamines (sorte de protéines), ce qui indique qu’il est sans gluten et donc intéressant pour les gens qui souffrent de la maladie coeliaque.
Le lait de châtaigne est reminéralisant, naturellement riche en sucre, très digeste. La châtaigne a la propriété d’alcaliniser l’organisme.
C’est un bon aliment pour les estomacs délabrés, pour les acidités gastriques. Il a un gout délicieux. Il ne contient pas de gluten.
Les laits végétaux sont exempts de caséine, de lactose, de cholestérol, riches en vitamines et sels minéraux

Les laits d’origine animale

Lait de vache. Le Lait de vache est un aliment complet, très nourrissant (voir trop...), 100 g de lait contient 87 g d'eau et 13 g de matières sèches.
Les principaux constituants de la matière sèche du lait sont :
  • Les matières grasses : C’est le constituant le plus variable du lait, constitué d'un mélange d'acides gras saturés et non saturés
    Rappelez-vous, acide linoléique : 350 mg dans le lait maternel pour 90 mg pour le lait de vache (acides gras insaturés essentiels pour les synthèses cérébrales que l'organisme humain ne sait pas fabriquer).
  • Les protéines qui se repartissent en 2 groupes
    - Les protéines de la caséine 80%
    - Les séroprotéines 20%
    Rappelez-vous, la caséine du lait maternel 0,4 g pour 2,8 g pour le lait de vache
  • Le lactose : C’est un sucre disaccharide, son pouvoir sucrant est six fois plus faible que celui du saccharose, mais il provoque certaines intolérances.
    Rappelez-vous, il est présent à hauteur de 85% dans le lait maternel et 98% dans le lait de vache
  • Les composants secondaires : les sels, les enzymes, les vitamines (A, B2 et B12, D et E en faible quantité) et les oligo-éléments (calcium, phosphore, magnésium, potassium, etc...)
    Rappelez-vous, le calcium du lait maternel 34 mg pour 130 mg pour le lait de vache; le phosphore du lait maternel 14 mg pour 91 mg pour le lait de vache; le sodium du lait maternel 17 mg pour 76 mg pour le lait de vache
Lait de jument. Dans le lait de jument, plus de 90% des matières azotées sont sous forme de protéines et la composition en acides animés des protéines totales de ce lait s'écarte en partie de celles des laits des autres espèces. Dans l'espèce équine, seulement 47% à 68% de l'azote du lait est sous forme de caséines, alors que ce pourcentage est de l'ordre de 80% chez la vache, la bufflonne, la chèvre et la brebis. Le lait de jument ne contient que 13 g de caséines par litre contre 25 g pour le lait de vache. Par contre, les teneurs en protéines des laits humain et équin sont très proches.
Le lait de jument constitue la matière première du kéfir et du koumis, boissons fermentées, légèrement gazeuses et alcoolisées traditionnellement consommées dans le Caucase et en Asie centrale.
Lait de chèvre. Le profil en acides aminés totaux du lait de chèvre est proche de celui du lait humain et les acides aminés essentiels s'y trouvent en excès relatif par rapport aux besoins du nourrisson.
Par comparaison avec le lait de vache, les protéines du lait de chèvre contiennent proportionnellement moins de caséines et davantage d'azote non protéique. La teneur proportionnellement moindre en caséines s'explique en partie par une absence quasi complète de l'a 15 caséine (une protéine très présente dans le lait de vache) de sorte que les sujets allergiques uniquement à cette protéine supportent souvent le lait de chèvre.
Comme chez la vache, la bêta-lactoglobuline constitue la protéine majeure du lactosérum du lait de chèvre. Les compositions aminées de la bêtalactoglobuline et de l'a-lactalbumine du lait de chèvre sont très proches de celles du lait de vache. Des allergies croisées entre laits de ces deux espèces ne sont donc pas rares. Cela réduit l'intérêt du lait de chèvre pour les sujets allergiques, bien que....
Enfin, dans le lait de chèvre, la fraction d'azote non protéique (en particulier l'urée) représente, comme dans le lait de femme, une proportion bien plus élevée que chez la vache.
Lait de brebis. Il est plus riche en protéines que les autres laits. En particulier, il contient beaucoup d'a-caséine. La caséine forme des micelles chargées de phosphore et de calcium de caractéristiques physico-chimiques semblables à celles du lait de vache, mais de dimensions légèrement réduites. On trouve davantage de phosphore et de calcium dans la phase colloïdale, autant dans la phase soluble que dans le lait de vache. Ces différences impriment à ces laits des caractéristiques différentes de coagulation: le lait de brebis coagule plus vite et donne un coagulum plus ferme que le lait de vache. C'est pourquoi il est très utilisé en fromagerie (comme le lait de chèvre).
La richesse du lait de brebis en protéines sériques est surtout marquée par une teneur élevée de bêta-lactoglobuline et d’immunoglobulines.
L'azote non protéique (de 6% à 8% de l'azote total) est distribué un peu différemment de celui du lait de vache: plus d'urée et d'acide urique et moins d'acides aminés libres.
Quelles différences entre le lait de vache, le lait de jument, le lait de chèvre ou brebis? Sont-ils égaux au niveau des méfaits ou le lait de chèvre est-il "moins mauvais " pour notre santé ?
Je pense qu'il n'y a pas beaucoup de différences, en tous cas pas dans la teneur en protéines, calcium, lactose. Les chèvres étant de petits animaux, il y a moins de facteurs de croissance et d'hormones, donc un avantage aux chèvres.
A la lueur de tout cela, il est aisément compréhensible que le lait de vache soit un mauvais aliment pour l’homme à tout âge à moins qu’il n’en use que très parcimonieusement c’est à dire au plus un laitage par jour. En importante quantité il ne peut être qu’une source majeure de perturbation nutritionnelle et donc source de multiples pathologies.
En effet, les produits laitiers favoriseraient les troubles ORL suite au dépôt de macro molécules de lait non digérées dans l’appareil respiratoire et à la production de mucus qui déclenche les bronchites, otites, rhinopharyngites, asthme. Ils contribuent aussi à l’aggravation de certains problèmes de peau tels que l’eczéma, et sont à l'origine de troubles digestifs, mais aussi de pathologies bien plus lourdes.
Mais de quelles pathologies parle-t-on ? LE CANCER
En effet des chercheurs américains viennent de démontrer que chez les hommes de plus de 55 ans, des taux élevés d’IGF-1 (insuline-like growth factor) sont associés à une mortalité accrue par cancer. L’IGF-1, c’est le bras armé de l’hormone de croissance, une protéine qui stimule la prolifération de toutes les cellules. Elle est importante pour la croissance et le développement des jeunes enfants et les adolescents. Cependant, elle peut aussi accélérer le développement de cancers latents et empêcher les défenses cellulaires de supprimer des cellules précancéreuses. Jacqueline Major et ses collègues de l’université de Californie ont voulu vérifier s’il existait un lien entre le taux d’IGF-1 et la mortalité par cancer. Le risque de cancer mortel était 82% plus élevé, pour les volontaires qui affichaient un taux d’IGF aux alentours de 100 ng/mL.
Les taux d’IGF-1 sont influencés par de nombreux facteurs. Ils peuvent avoir une origine génétique ; ils peuvent aussi être programmés par des événements intervenus dans la vie utérine ou dans la petite enfance.
L’alimentation module aussi le taux d’IGF-1. De nombreuses études mettent en avant le fait que la consommation de laitages entraîne une augmentation du taux d’IGF-1 et du risque de cancer.
En cas de cancer, le médicament que l’on prescrit préventivement en cas de facteurs de risques ou/et pour éviter les récidives abaisse les taux de ce même facteur IGF-1 que vous apporte généreusement le lait de vache et ses dérivés. Alors prudence...
Source : http://www.compare-diet.com/cuisine-article_laitages_naturopathie

------

Alors, suffit de mettre une cuiller à soupe de crème d'amandes (bio!) dans 
l'équivalent d'un grand verre d'eau dans un mixer et vous avez - abracadabra - votre lait d'amandes sans se casser le c** et en 20 secondes. Merci qui ? Ben Moi !  ;-)

Sinon, A voir et avoir absolument ;-)    http://www.eau-papillon.be/

2 commentaires:

  1. bonjour!
    Enfin un article qui parle de TOUS les laits ! Il est, de loin, le plus complet de tous ceux que j'ai pu consulter sur le web. Il rejoint mes dossiers alimentation dans la bibliotèque... Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mariza !! ;-) très beau prénom ...

      Supprimer

Vous avez testé? Votre avis m'intéresse.